Crée un planning des travaux "Rétroplanning-Gestion de planning"

Table of Contents

Planning des travaux

Etablir un planning des travaux "Rétroplanning"

  • Pour Piloter un Projet , il nous faut obligatoirement un Calendrier de chantier pour contrôler les avancements des travaux 
  • Planning de Gantt:
  1. Le planning de Gantt est un outil qui synthétise : Qui? Quoi? Quand?
    Il permet :
    • D’optimiser les délais de traitement et l’utilisation des ressources critiques;
    • De visualiser les charges à réaliser;
    • De prévoir et de contrôler la répartition des affectations;
    • D’ajuster les moyens à la situation;
    • De suivre le degré d’avancement des travaux;
    • De mettre en évidence le «reste à faire» et les éventuels dépassements.
  • COMMENT FAIRE?
  1. • Partir de préférence d’un PERT (cf. fiche sur le thème);
    • Identifier les contraintes de simultanéité ou d’enchaînement des tâches les unes par rapport aux
    autres;
    • Calculer, par tâche, le temps total d’intervention (durée et nombre de jours/homme);
    • Identifier les acteurs indispensables pour la réalisation de chacune de ces tâches;
    • Positionner ces informations dans le tableau planning.
Planning de guntt

Objectif smart: planification d'un planning hebdomadaire - retro planning -Calendrier

  1. Elaboration et évaluation les prévisions d’avancement
    Le rythme d’avancement physique d’un projet dépend de la répartition de la charge et du
    taux d’affectation des ressources sur les différentes activités. A partir du planning
    prévisionnel, on peut en cumulant la charge associée à chacune des tâches.
  2.  tracer la courbe prévisionnelle d’avancement global. Celle-ci peut être prise comme référence en
    cours de développement pour mesurer les écarts entre les prévisions et ce qui a été
    effectivement réalisé.
Diagramme de guntt
  1. La répartition de la charge influe largement sur les conditions de réalisation. C’est
    pourquoi, il peut être utile après avoir élaboré un premier planning prévisionnel, de
    s’assurer que la progression prévue suit une évolution normale.

Etablir Un Planning des travaux T.C.E ( Lots Techniques - Revêtement -Menuiserie et peinture )

Planning prévisionnel-Mesures et contrôle de l'état d'avancement "

  1. Le planning prévisionnel ayant été figé et les premières activités lancées, le chef de projet doit maintenant porter toute son attention sur l’évolution de la situation et la tenue
    des objectifs.
  2. Respecter les délais devient alors l’une de ses préoccupations majeures. En cas de difficultés, et avant que le retard induit ne devienne trop important, il doit pouvoir détecter au plus tôt les dérives afin de prendre rapidement les décisions qui s’imposent.
  3. Comme tout système basé sur des prévisions, les plannings de référence et les évaluations de charge qui ont été définis ont de grandes chances d’être erronés. Pourtant, à défaut d’être le reflet d’une réalité encore à découvrir, ils n’en constituent pas moins un tout homogène, cohérent avec les objectifs à atteindre.
  4. Le contrôle périodique de l’état d’avancement physique est encore le meilleur moyen de
    s’assurer de la progression souhaitée. Mais ce suivi systématique ne doit pas se borner à
    un simple constat de réussite ou d’échec tiré de l’observation de la situation du moment.
  5. Il doit permettre également d’extrapoler la variation des indicateurs pour en dégager les
    tendances et être en mesure de faire les hypothèses les plus probables sur l’évolution de
    la situation. Aucun système de pilotage ne peut fonctionner sur la base d’informations
    fausses.
  6. Parmi les causes susceptibles de venir polluer les indicateur citons :
    – la mauvaise qualité des prévisions ;
    – les évaluations fausses de l’état d’avancement ;
    -les délais excessifs de transmission des informations ;
    – la dissimulation de la réalité.
Suivi Planning

Effectuer le suivi et La planification d'un planning des travaux

  1. En termes de maîtrise des délais, effectuer le suivi d’un projet consiste à évaluer le
    décalage (avance ou glissement) qui existe entre le temps prévu pour aboutir à un certain
    état d’avancement et celui qui a été effectivement nécessaire pour obtenir ce même
    résultat.
  2. La charge qui a été réellement consommée pour exécuter le travail, soumise aux
    variations de productivité, ne peut pas être prise comme élément représentatif de la
    progression physique.
  3. Pour pouvoir établir des comparaisons avec les prévisions
    d’avancement, on utilise donc comme base de calcul la charge qui a été estimée avant le
    lancement du projet. Celle-ci, bien que supposée fausse, présente l’avantage de rester
    dans un système cohérent.
  1. Pour élaborer les indicateurs permettant de contrôler l’évolution de la situation, le chef de
    projet sollicite donc suivant une périodicité adaptée (tous les jours pour un projet de
    quelques semaines, toutes les semaines pour un projet de plusieurs mois)
  2. chacun des responsables d’activité pour obtenir une estimation sur l’avancement du travail dont ils ont
    la charge. A partir de ces données, il lui est alors possible de calculer par la méthode
    décrite au paragraphe 4.2.
  3. le pourcentage d’avancement prévisionnel global acquis à la
    date de mise à jour. La valeur ainsi obtenue permet de tracer point par point la courbe
    d’avancement du projet.
planning Excel
5/5
  1. Comme le montre la figure, la différence entre la date où est réalisée la mise à
    jour et la date où les résultats équivalents auraient du être obtenus matérialise le
    glissement en délais.
  2. Notons que cet indicateur matérialise une avance moyenne ou un
    retard moyen déterminé sur l’ensemble des activités terminées ou en cours. Ceci ne
    signifie pas pour autant que la date de fin au plus tôt se trouvera avancée ou reculée.
    Dans ce cas seules comptent les activités qui se trouvent sur le chemin critique.

Retro Planning des travaux : Anticiper sur les glissements

  1. L’efficacité des actions correctives dépend pour une grande part de leur rapidité de mise
    en oeuvre. Une anticipation insuffisante limite la liberté de réaction et ne peut aboutir de
    ce fait qu’à un constat d’échec.
  2. C’est pourquoi, avant qu’une situation critique ne
    devienne irréversible, on s’efforce de détecter au plus tôt les risques de glissements, d’en
    identifier les causes et de prendre les bonnes décisions.
  3. L’observation du rythme d’avancement peut fournir de précieuses indications. L’inflexion
    anormale de la courbe peut en effet permettre d’identifier des difficultés sous-jacentes,
    montrant ainsi qu’il est urgent d’agir.
  4. Mais bien que très révélateur d’une situation mal
    maîtrisée, cet indicateur qui s’appuie sur l’observation du passé, ne permet pas toujours
    de réagir dans des délais satisfaisants. Il faut en effet attendre que la tendance se
    confirme pour que la situation puisse être considérée comme réellement préoccupante,
    d’où la perte d’un temps précieux.
glissement planning
  1. Pourtant, les difficultés rencontrées sont souvent perçues par les intervenants bien avant
    que celles-ci ne se manifestent par des dysfonctionnements mesurables. C’est pourquoi,
    il peut être intéressant de connaître et de tracer les espérances de succès.
  2. Une méthode consiste à demander à chacun des responsables d’une activité de fournir
    en même temps que l’état d’avancement une estimation de la date de fin des travaux
    dont il a la charge. Cette information, reportée en ordonnée d’un diagramme, permet de
    tracer point par point une courbe montrant clairement l’évolution du degré de confiance
    de l’équipe.

Téléchargement : Planning Excel TCE-Retro Planning -Plannings TCE

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn