Gestion de Projet " Introduction Générale"

Table of Contents

Gestion projet Batiment

Gestion de projet ou le Le management de projet est devenu une fonction majeure dans les entreprises
soumises aux turbulences d’un environnement très concurrentiel. Mais la maîtrise d’un projet nécessite un outillage spécialisé fort complexe utilisé dans des domaines aussi divers que l’estimation, la planification, l’organisation et le pilotage. Inventorier ces outils et les analyser en fonction des besoins.

Un point fort du projet est son analyse méthodologique de l’évolution du projet, depuis l’idée initiale jusqu’à la réalisation du prototype. A cet effet, les différents chapitres sont organisés en cinq grandes parties, correspondant aux cinq phases majeures de la progression du projet, successivement consacrés à :

– analyser le besoin,
– étudier la faisabilité,
– programmer l’action,
– concevoir le système technique,
piloter le projet.

Gestion de projet ,Le Dynamo Essentiel d'un Projet

chef de Projet

Un bon chef de projet est un vrai maestro , une personne qui coordonne ,contrôle et assure le bon fonctionnement des travaux pour un but final de Maximiser la marge bénéfice et limiter tout genre de perte sur le projet

H-a

Le chef de projet est souvent comparé à un chef d’orchestre. Sa compétence doit être pluridisciplinaire (il sait déchiffrer toutes les partitions) :
– il a une vision globale du projet (il est porteur du sens de la symphonie) ;
– il coordonne et régule les tâches de son équipe (il conduit son orchestre « à la
baguette») ;
– il sait motiver son équipe (il doit être perçu comme un leader charismatique par ses
musiciens) ;
– il maîtrise une ou plusieurs techniques (il sait jouer d’un ou de plusieurs instruments).
Dans certaines entreprises, le chef de projet dispose d’une autorité entière, mais
évidemment temporaire, sur l’équipe qui lui est rattachée. 1. Chvidchenko et J. Chevallier
parlent d’un droit de passage transversal dans la pyramide de l’organisation? : à ce titre, il
entretient une liaison directe avec tous les intervenants impliqués dans le projet.

Responsable de la réalisation des objectifs du projet, il intervient dans de nombreux
domaines inexplorés, donc à hauts risques d’échec : marchés nouveaux, technologies
innovantes, nouveaux partenaires, langages de spécialités différents, structures non
expérimentées. ” doit faire preuve de grandes aptitudes à la communication et à la
négociation.

Sa crédibilité et sa force de persuasion dépendent de ses compétences en
matière de management mais également de ses connaissances techniques. Leur dosage
est fonction de la taille du projet. Dans un petit projet, il peut « mettre la main à la pâte» ;
dans une opération plus importante, il se consacre principalement à ses tâches de
management.

Sa formation d’origine est généralement celle d’un ingénieur, complétée, le
cas échéant, d’une formation spécifique en management.
En clair, le chef de projet doit prouver ses compétences au moins cinq domaines fondamentaux:


– l’organisation pour la conception de structures de projet efficaces;
– la méthodologie pour gérer le projet;
– la communication pour diffuser les informations;
– la stratégie pour négocier, gérer les risques et anticiper;
– le management des acteurs du projet pour motiver ou gérer les situations conflictuelles.

 

Compétences Essentiels d'un chef de projet
Coordination entre les différents Lots de projet 100%
Gestion du temps - Planning 90%
Interface et communication avec les clients 85%
Optmisation des couts et limite des pertes séches 93%

Gestion de projet :Les Fonctions d'un Chef de Projet

En règle générale, le chef de projet:
– participe à la définition du projet;
– participe au choix des sous-traitants;
– mobilise les ressources nécessaires à la réalisation du projet;
– conçoit et met en place le système de gestion du projet (plannings, organigrammes … ) ;
– structure et coordonne les activités de son équipe par rapport aux services
opérationnels;
– assure la transmission de l’information (le reporting) ;
– représente son équipe auprès des différents partenaires du projet;
– gère les situations conflictuelles et assure la cohésion de son équipe;
– assure le suivi du projet;
– livre le produit au client;
– établit le bilan du projet;
– est avant tout garant des résultats.

Brainstorming-Management de projet -Solutions stratégiques

Management de projet

Le management de projet a pour finalité de proposer des solutions stratégiques en réponse aux situations complexes spécifiques au projet. Selon la norme AFNOR X 50- 105, le management de projet recouvre la distinction gestion de projet vs direction de projet ou pilotage de projet.

L’approche gestionnaire constitue la base instrumentale, informative et évaluative du pilotage. Elle « recouvre des notions pluridisciplinaires et interdépendantes où interviennent des problèmes de technique, de coûts et de délais …elle s’étend sur toutes les activités permettant de s’assurer que le projet se déroule
conformément aux objectifs visés ».

 

Gestion de projet : Expertise demander chez un chef de projet moderne ?

Gérer un projet: La norme stipule que la gestion de projet comprend entre autres:
– la maîtrise des délais et la planification opérationnelle;
– l’estimation et l’évaluation des coûts;
– la maîtrise prévisionnelle des coûts ou coûtenance ;
– la logistique du projet aux plans documentaire et matériel (approvisionnement) ;
– la préparation des tableaux de bord.
La gestion de projet regroupe donc l’ensemble des procédures d’aide à la décision
stratégique.

Pilotage et Organisation De Projet:

Le pilotage de projet  renvoie aux actions de conception de la stratégie, d’organisation, de coordination, de maîtrise des processus et d’optimisation des ressources, tant humaines que matérielles. Au sens global, le management de projet regroupe l’ensemble des compétences classiques du management,

à savoir l’analyse et maîtrise des conditions pour une meilleure réactivité en cas de dérive des délais et des coûts. La spécificité de ce management concerne les aspects organisationnels du projet: au plan structurel,
définition des rôles, conception d’une structure ad hoc et du système de communication;


Au plan interindividuel, recherche des conditions pour une cohésion maximale de l’équipe projet, arbitrage des conflits, motivation des acteurs engagés dans le projet.

Les principaux acteurs d'un projet : (le chef de projet)

projet Batiment

Le management du projet doit être confié à un personnage central, pluricompétent, donc bon technicien, bon gestionnaire et bon communicateur: le chef de projet. Interlocuteur privilégié du client et surtout garant des résultats, il doit disposer du pouvoir et des compétences nécessaires pour décider et agir en toute indépendance, conformément à la délégation d’autorité que lui a reconnu sa hiérarchie.

Dans l’entreprise, les différents intervenants au sein du projet sont choisis sur des critères d’expertise. Détachés de leur
service d’origine ou temporairement mis à disposition, ils exécutent leur mission sous la responsabilité du chef de projet. Les partenaires conventionnels du projet sont le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre.
, « le Maître d’ouvrage est la personne physique plus souvent, Personne morale qui sera propriétaire de l’ouvrage.

Il fixe les objectifs, enveloppe budgétaire et les délais souhaités pour le projet », tandis que le
maitre d œuvre est « la personne physique ou morale qui reçoit mission du maître d ouvrage: pour assurer la conception et le contrôle de la réalisation d’un ouvrage conformément au programme».

Phasage et Découpe d'un Projet :

phasage projet

Les phases d’un projet
Le décopage en phases est devenu une opération classique en management de projet.
En nous inspirant de ce modèle” nous proposons un découpage en cinq phases, centré
sur le developpement de petites etudes (voir l’avant-propos) :
– phase A: analyser le besoin;
– phase B: étudier la faisabilité;
– phase C: programmer l’action;
– phase D: concevoir le système technique;
– phase E: piloter le projet.

3.1 Phase A : analyser le besoin

Principaux outils et méthodes: idée, concept et image d’un produit nouveau, méthode QFD, méthode FAST, cahier des charges fonctionnel, méthode IDEF0.


La notion de besoin a pris, dans la terminologie du management de la qualité, une signification économique précise, liée à la dynamique d’échanges rapprochant un client et un fournisseur.

Les définitions proposées dans la littérature spécialisée hésitent entre un sens psychologique général (( l’expression d’un manque}») et un sens marketing relatif aux performances fonctionnelles des produits proposés sur le marché (le besoin peut être « satisfait}) par telle fonction de tel produit).

Il constitue, avec le produit, l’un des pôles de la transaction intervenant entre le fournisseur et le client. Au besoin, exprimé ou latent, se substitue un produit, existant ou à concevoir; au manque fonctionnel, plus ou moins bien analysé et explicité par le client, répond un système de fonctions intégrées dans un
produit-objet ou un ensemble organisé de services proposés par le fournisseur.

Le besoin n’a pas (ou n’a plus) le statut de l’évidence comptable et immuable, au sens où il suffirait de le constater, de le quantifier et d’en archiver les principales caractéristiques pour mieux ajuster une réponse fonctionnelle définitive.

Le besoin est une entité économique vivante, évolutive. Sa genèse, sa stabilisation, son évolution puis sa disparition sont des processus complexes, liés à de multiples facteurs d’ordre culturels, politiques, sociologiques, économiques, technologiques … L’émergence du besoin,

dans la sphère de l’utilisateur, résulte de l’inadéquation entre les fonctions matérielles (une fonction technique) ou immatérielles (une information livrée) telles qu’elles sont réalisées par un produit existant, et les exigences de l’utilisateur. Cette divergence peut avoir différentes causes:

– des fonctions superflues, non souhaitées par le client;
– des fonctions non satisfaites par le produit existant;
_ l’absence d’un langage commun au client et au fournisseur.

Par exemple un chimiste, à la recherche de solutions électroniques, prend le risque de la confusion, donc du temps perdu et de l’échec, s’il ne parvient à traduire son besoin au moyen d’un langage commun
à tous les partenaires de son projet.


La « traductibilité» du besoin dans les termes d’un cahier des charges pour un
ajustement optimal entre tous les acteurs d’un projet industriel constitue l’un des aspects
les plus intéressants des méthodologies du management de la qualité et du marketing.
Elle fonde en cohérence et en stabilité la logique de leur transaction. C’est, entre autres,
le but du cahier des charges fonctionnel.

construction batiment

Méthodes de Gestion de Projet:indication et avancement

Les méthodes de gestion de projet ont pour but de donner des indications de mesures sur l’avancement en termes de coûts, de délais et de qualité. Leur application relève d’une approche instrumentale qui n’est pas suffisante pour prétendre réaliser les objectifs dans des conditions optimales, d’où la nécessité d’intégrer des compétences supplémentaires destinées à maîtriser la logique complexe, transversale, parfois
irrationnelle, d’un projet.

C’est la finalité des méthodes qu’on désigne par l’expression management de projet1 . Ce management comprend trois volets:
la conception de l’organisation du projet, qui implique la recherche d’une structure de
coordination adaptée à la taille du projet et à son environnement;

Pilotage et optimisation des ressources :

le pilotage du projet en termes de réactivité (maîtrise du temps) et d’optimisation des
ressources (maîtrise des coûts) ;
-la mobilisation de tous les acteurs impliqués dans le projet (communication, gestion des
conflits, adhésion aux objectifs).
Le management du projet est confié à un acteur-pilote qu’on appelle chef de projet. Il
peut intervenir dans des contextes d’organisation très variables. Une classification des
options d’o~g~nisation. par projet est possible selon le pouvoir accordé au chef de projet
sur les dlfferents Intervenants. On distingue généralement quatre options de
configuration2 :
– les projets avec facilitateur ;
– les projets avec coordonnateur;
– les projets structurés en « matrice}) ;
– les projets en structure « ad hoc }}.
1 les structures d’organisation par projet
1.1 Les trois axes de l’organisation
Une organisation est « un ordre social durable et localisé, constitué en vue d’une fin
donnée; un ensemble structuré d’actions et d’interactions relativement hiérarchisées
di~érenciées et interdépendantes, par rapport à des ressources et des finalités »3. Cett~
defini.tion générale de la notion d’organisation peut être complétée par le modèle, devenu
ClaSSique, de Mintzberg :

l’axe hiérarchique, qui est l’axe de la stratégie de l’organisation. Il concerne
notamment:
– l’image de marque de l’organisation;
– la politique commerciale;
– les prévisions à long terme;
– la gestion des ressources humaines;
– la politique sociale;
– les investissements;
– la gestion des moyens;
– la formation;
-la qualité;
-la sécurité …
Les orientations générales qui en résultent sont déclinées puis mises en application par
l’intermédiaire des flux montants et descendants que constituent:
-l’information institutionnelle (affichage, journal d’entreprise, informateurs relais … ) ;
-l’autorité formelle (ordres, consignes, contrôles et audits internes … ) ;
-l’ajustement mutuel (concertation, validation, arbitrage … ) ;
-les synthèses sur la situation (reporting, indicateurs … ).
@ l’axe opérationnel, qui est l’axe privilégié de l’activité productive. Il concerne entre
autres tout ce qui contribue à la maîtrise des flux de production:
– la définition et la maîtrise des processus;
– la gestion d’activité;
– la coordination ;
– la régulation des flux matériels;
– la planification;
– la maîtrise de coûts et délais de réalisation;
– la relations client / fournisseur …
• l’axe fonctionnel, qui met en oeuvre des mécanismes d’harmonisation orientés vers
la maîtrise des métiers et du savoir faire. Il concerne:
– l’harmonisation des moyens;
– l’harmonisation des méthodes de travail;
– l’élaboration de procédés;
– la veille technologique;
-la recherche exploratoire …
Les projets se développent transversalement selon tous les axes de l’organisation. Selon
les mécanismes de coordination mis en jeu, on peut les classer en plusieurs catégories.

2 Gestion de projet :les acteurs d'un projet

acteurs projet

Pour mener à bien un projet, il faut avant tout que les règles de fonctionnement quib régissent les relations entre les différents intervenant soient clairement définies et connues de tous. Ceci doit faire l’objet d’un document appelé selon les cas note d’organisation ou plan de management, dans lequel on définit:
– la composition des différents groupes d’acteurs;
– les attributions et les responsabilités;
– le domaine de compétence de chacun;
– les règles de fonctionnement;
– l’organisation de la communication;
– les procédures contrôle.
” existe bien entendu une multitude de possibilités en ce qui concerne le fonctionnement.
d’un projet. Mais la répétitivité de certaines situations à conduit à définir des organisations
types, adaptées aux cas les plus courants. Celles-ci peuvent faire l’objet de normes ou de
notes d’orientation.

2.1 Projets sur contrats

Ce mode de fonctionnement est particulièrement bien adapté aux projets relativement
importants, où le système à réaliser peut être découpé en sous-ensembles (voir chapitre
9 « découper le projet}»). A ce mode d’organisation, est associé certains acteurs types
dont les interactions sont représentées sur la figure 5.

Le maître d’ouvrage est le représentant du client. C’est lui qui
élabore les spécifications globales du système à réaliser. “
définit également les grandes lignes de l’organisation à mettre
en place ainsi que les exigences en matière de contrôle qualité.
Il a la charge du budget et planifie le financement. Il contrôle le
bon déroulement du projet dans son ensemble.

Le maître d’oeuvre est le contractant de rang 0, c’est à dire
celui qui s’engage sur la réalisation du système global. Il réalise l’ensemble. Il définit les éléments de référence qui vont servir la conception préliminaire et la conception détaillée de
au suivi du projet (budget prévisionnel, planning de référence).
Il négocie et gère les contrats passés avec les réalisateurs des
différents sous ensembles. Il assure l’intégration de tous les Contractants constituants ainsi que les mises au point et les contrôles finaux.
Dans les grands projets, le maître d’oeuvre peut sous traiter / J ‘- des travaux d’ingénierie de système (conception,
intégration, … ) à un architecte industriel

Les contractants sont chargés par contrat de la réalisation
d’un sous-système. Ils peuvent assurer eux même une partie
Sous traitants des développements. Ils sont également maîtres d’oeuvre de
rang 1 vis à vis de leurs sous-traitants, pour la partie dont ils ont
la charge.

Les sous traitants ou sous contractants sont chargés de la réalisation d’un élément.
Dans les grands projets, ils peuvent être également maître d’oeuvre de rang 2 d’un sous
ensemble.

Vous Pouvez lire un peu sur la gestion de projet su wikipedia

5/5
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn